Gilles Legardinier ou l’auteur qui te fait réfléchir au sens de la vie

J’ai découvert un auteur fabuleux assez récemment. Je viens de terminer un troisième roman et j’ai envie de vous faire découvrir cet écrivain. Il s’agit de Gilles Legardinier. Si vous avez déjà mis les pieds dans une librairie, ou même dans un supermarché, vous avez sûrement déjà vu ces belles couvertures colorées arborant un chat. C’est un peu l’identité visuelle de l’auteur. Comme je le disais, j’en suis à trois romans de cet auteur :

  • Demain, j’arrête ! (2011), que j’ai acheté il me semble en novembre dernier et que je vous présenterai sommairement dans cet article, puisque mon livre s’est fait kidnappé par ma petite soeur, puis par ma maman (j’étofferai l’article quand il sera revenu chez moi).
  • Complètement cramé ! (2012), que j’ai lu juste après le premier.
  • Et soudain tout change (2013), que ma même petite soeur m’a offert pour mon anniversaire et que j’ai terminé hier soir.
"Complètement cramé" et "Et soudain tout change"
« Complètement cramé » et « Et soudain tout change »

Demain, j’arrête ! : la révélation

Demain, j'arrête ! Comme mon roman est chez ma maman, j'ai fait une capture d'écran du site de Gilles Legardinier, www.gilles-legardinier.com
Demain, j’arrête !
Comme mon roman est chez ma maman, j’ai fait une capture d’écran du site de Gilles Legardinier, http://www.gilles-legardinier.com

Une couverture rose et un chat avec un bonnet péruvien. Il ne m’en a pas fallu plus pour craquer sur ce bouquin. Auteur inconnu, sommaire à peine regardé, j’achète quand même sans hésitation. Et quel bonheur de l’avoir acheté. Je m’attache beaucoup à la couverture des livres. Elle seule peut me faire acheter un livre et, en général, je ne me trompe pas (expérience déjà faite pour Cinquante nuances de Grey).

De quoi ça parle ?

Julie pourrait être vous ou moi : une jeune femme qui enchaîne les boulettes, comme on dirait dans notre jargon. Elle enfile un pull en dévalant les escaliers, elle répare une prise électrique en tenant les fils entre ses dents… Bref, c’est la bonne copine qui peut à tout moment faire LA bourde qui nous fera éclater de rire. Jusqu’au jour où un intrigant nouveau voisin s’installe dans son immeuble. Son nom : Ricardo Patatras. Il n’en faut pas plus à Julie pour essayer de percer les secrets de cet homme.

Pourquoi j’ai adoré ce roman ?

C’est drôle, c’est touchant, c’est juste. Du rire et des larmes dans un même roman. C’est sans aucun doute la marque de fabrique de Gilles Legardinier. Avec toujours des petites leçons sur la vie, qui nous font voir les choses avec un regard nouveau. D’ailleurs, si on ne regarde pas la couverture, on en oublie que c’est un homme qui écrit. Vous connaissez les romans de la collection Piment, ces romans pour nous, les filles, sur l’amour, les relations, tout ça, tout ça ? Eh bien, Gilles Legardinier aurait totalement sa place dans cette catégorie de romans. Bref, j’ai tellement aimé que je me suis jetée sur le roman suivant.

Complètement cramé ! : une philosophie de vie

Cette fois, une couverture verte (couleur de l’espoir) et un gros chat dans une marmite.

De quoi ça parle ?

Cette fois, on change de décor. Un Anglais, Andrew Blake, est lassé de sa vie mondaine et décide de tout quitter pour devenir, incognito, un majordome en France, dans un domaine en chute libre. Il y rencontre de fortes personnalités, toutes différentes : Mme de Beauvillier, sa patronne, dévastée depuis la mort de son mari, Odile, une surprenante cuisinière renfermée sur elle-même, Philippe, le régisseur, ou encore Manon, une jeune femme à laquelle la vie a réservé une drôle de surprise.

Pourquoi j’ai adoré ce roman ?

Cette fois, l’identification avec Andrew est plus compliquée, mais chacun peut se retrouver dans une des personnes entourant le héros. Andrew tient le rôle du vieux sage, plein de bons conseils pour chacun de ces personnages. On prend une bonne claque sur le sens de la vie et une bonne dose d’espoir en l’humanité.

Mon passage préféré

Passage de "Complètement cramé" de Gilles Legardinier (page 144)
Passage de « Complètement cramé » de Gilles Legardinier (page 144)

Pas forcément celui que j’ai préféré dans le roman, mais celui qui m’a le plus touchée. J’ai pour habitude de corner les pages que j’aime particulièrement dans un roman, pour facilement les retrouver. Dans Complètement cramé !, j’ai beaucoup aimé ce passage, où Andrew aide Manon à écrire une lettre pour l’home qu’elle aime. J’ai trouvé cette déclaration vraiment émouvante et profondément juste.

Je n’ai pas peur de la solitude, j’ai peur d’être privée de toi.

Une autre de mes citations préférées de ce roman :

Tout ce qu’un ancien puisse faire pour aider un jeune, c’est être honnête et lui dire le peu qu’il sait, même si son orgueil doit en souffrir. N’oublie jamais qu’un adulte n’est qu’un enfant qui a vieilli.

Et soudain tout change : des lycéens face à un drame

Une couverture jaune comme le soleil qui se lève et un jeune chaton joueur. La couverture donne le ton du roman, comme à chaque fois.

De quoi ça parle ?

Une nouvelle fois, changement de décor. On se retrouve à l’adolescence. Camille vit sa dernière année de lycée avec tous ses meilleurs amis. Mais c’est sans compter sur un terrible drame qui va leur tomber dessus sans qu’ils ne s’y attendent. Léa, la meilleure amie de Camille, apprend qu’elle a une grave maladie au coeur. Toute l’année, la bande d’amis va se battre et vivre intensément pour leur amie.

Pourquoi j’ai adoré ce roman ?

Etant encore moi-même très jeune, je me suis sentie très proche des personnages de ce roman. Gilles Legardinier enchaîne une fois encore les moments de rire et de larmes. Le professeur d’économie M. Rossi est un personnage réellement attachant, plutôt en retrait dans l’histoire, mais ces interventions sont toujours pleines de bon sens et de philosophie. Par ailleurs, si vous avez vu l’extraordinaire film « Nos étoiles contraires » cet été, ou si vous avez lu le roman, Et soudain tout change vous plaira tout autant. Les deux fictions traitent aussi bien le cas de la maladie sans pour autant tomber dans le pathétique et le larmoyant.

Mon (mes) passage(s) préféré(s)

Ces deux passages sont issus d’une conversation entre Camille et sa tante Margot, à propos de l’amour. je les aime particulièrement car ils résonnent comme des credos, des petites phrases à toujours avoir dans un coin de sa tête et à se remémorer dans certaines situations.

Je crois que la justice et la chance sont deux concepts que notre espèce a inventés pour justifier ce qu’elle ne maîtrise pas. Ca fait passer la pilule, ça justifie, mais ça ne change rien. Il vaut toujours mieux agir que croire.

Camille, on couche parce qu’on a envie. On aime parce qu’on n’a pas le choix.

En résumé : Gilles, écris encore pour nous faire croire que tout est possible !

En résumé, vous l’aurez compris, je suis véritablement tombée sous le charme de cet auteur. Peut être parce que je suis à une période où je me pose 1001 questions sur le sens de la vie, sur ce qui fait que nous sommes qui nous sommes. Mais je pense que ces romans sont vraiment universels, ils peuvent résonner en chacun de nous. En témoigne les différentes histoires : les personnages principaux sont successivement une femme d’une trentaine d’année, un vieil homme usé par la vie et une bande de joyeux adolescents. Quoi de plus universel que la vie ? Gilles Legardinier a une vraie plume et une réflexion sur l’humanité et l’existence qui font du bien. Il redonne espoir (selon moi, ces bouquins devraient même être prescrits aux personnes dépressives !).

Ne vous arrêtez pas à la fin de l’histoire

Je tenais également à aborder la dernière partie des romans de Gilles Legardinier, ses chapitres « Et pour finir… ». Certains (beaucoup) ont tendance à refermer un roman une fois l’histoire terminée. Un conseil : lisez ces romans jusqu’au bout du bout. Même dans ses remerciements, Gille Legardinier nous donne des leçons de vie.

J’ai découvert que parcourir cette vie revient à traverser un grand fleuve. Tout jeunes, nous sommes sur la rive et nous avons peur de nous jeter à l’eau. Puis nous passons notre existence à nager, parfois cahutés par le courant, en direction de l’autre rive. Une seule règle : on ne peut pas revenir en arrière. Certains nous jettent des bouées, d’autres tentent de nous couler. Il existe aussi malheureusement beaucoup de traîtres à leur espèce qui font la planche sur le dos des autres… J’ai quarante-six ans, je suis quelque part au milieu. Il y a longtemps que je n’ai plus pied. En me retournant, je vois ceux qui arrivent derrière, et certains sont déjà d’excellents nageurs. En avançant, je vois ceux qui me précèdent et j’en trouve beaucoup admirables de courage. Tous, qu’ils me précèdent, me suivent ou soient à la même hauteur que moi, me bouleversent à se débattre dans le flot.

Complètement cramé !

Et pour finir…

Parce que le nouveau roman de Gilles Legardinier sort la semaine prochaine (le 2 octobre) et que je suis à deux doigts de le précommander sur Amazon, je vous mets ici le résumé, tiré du site de l’auteur : www.gilles-legardinier.com

"Ca ne peut pas rater", capture d'écran du site internet de Gilles Legardinier
« Ca ne peut pas rater », capture d’écran du site internet de Gilles Legardinier

Et Gilles Legardinier a également écrit des thrillers avant de se lancer dans les comédies. Je ne sais pas vous, mais moi, ça me tente bien de les découvrir aussi prochainement 😉

Publicités

4 réflexions sur “Gilles Legardinier ou l’auteur qui te fait réfléchir au sens de la vie

    1. Ah bah je vais aller vite voir ton ressenti 🙂 Oui, j’ai vraiment adoré cet auteur. Dans « complétement cramé », c’est effectivement un peu plus « philosophique », de leçons de vie données par Andrex. Mais certaines scènes restent très drôles grâce au personne de Philippe. Merci de ton passage sur mon blog et de ton commentaire.

      J'aime

  1. J’ai découvert cet auteur en achetant le premier opus « Demain j’arrête » à ma mère.
    J’ai adoré ! Je suis actuellement en train de lire « Complètement Crâmé » , et j’en suis justement juste après le passage de la lettre de Manon 🙂

    Une belle découverte que tu confirmes !

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s